Généalogie Dumais

BIENVENU CHEZ LES DUMAIS DIT ROSSIGNOL 

Mon nom est Jocelyn, fils d’Alfred, natif de la municipalité Lac-Bouchette, dans la région du Lac-St-Jean, Q.c. marié à Jeanne-Mance Bélanger depuis 1974.

Je suis de la neuvième génération, descendant de Pierre Dumais dit Rossignol, fils de Jean Rossignol. Je suis aussi arr.petit fils de deux pionniers: Paschal Dumais le premier à s’établir à Lac-Bouchette en 1879 et François Gaudreault le premier à s’établir à Mistassini en 1884

Découvrez toute votre lignée jusqu’à Michel Rossignol  (16??-16??) et toute l’histoire de notre famille dans les 3 livres en vente sur cette page.Nous sommes près de 6,000 descendants de Pierre Dumais (Rossignol) 1716-1803 et Catherine Michaud 1733-1815.Il arrive au Canada à bord du vaisseau ‘’Le Rubis’’ en 1734.

Pierre est originaire de Montavert petite commune de France en Auvergne qui fait partie, aujourd’hui, de Les-Ancizes-Comps. C’est dans cette église de Comps qu’il fut baptisé.

C’est un survivant, ses origines auvergnates le démontrent car pour survivre dans cette lointaine époque, il doit faire de la contrebande, celle du sel.

ARRESTATION ET DÉPORTATION EN NOUVELLE-FRANCE Les soldats de Sa Majesté Louis XV ont ordre de poursuivre et d’arrêter les faux sauniers, contrebandiers de sel. C’est ainsi que Pierre Rossignol et ses compagnons de mauvaises fortunes sont conduits au port de La Rochelle où un bateau les attend pour les convoyer en Nouvelle-France. Une terre dans un Nouveau Monde, de l’autre côté d’un grand lac, où ils vivront jusqu’à leur mort, sans avoir le droit de revenir en France. C’est tout ce qu’on leur a dit.  Mais, que vont-ils faire là-bas ? Quelle est cette terre lointaine dont on leur parle ?C’est ainsi que débute l’histoire de notre famille. Il a racheté sa faute dès son arrivé en devenant soldat pour sa Majesté pour combattre les Anglais au fort Michillimakinac où il s’est illustré.

NOUVELLE VIE

Attiré par la beauté de la région de Kamouraska ? Recruté par le seigneur du lieu ? Quoiqu’il en soit, Pierre y épouse Anne Chamberland, fille de Simon et Thérèse Ouimet le 26 avril 1745 à KamouraskaLe seigneur Alexandre Morel de la Durantaye est présent, ce qui nous permet de supposer que Pierre ait été en relation avec celui-ci. Celui-ci était reconnu pour engager des faux-sauniers afin de travailler sur sa seigneurie

Suite à son mariage, Pierre Dumais et son épouse iront résider quelques temps à Québec où il exerce la profession de charpentier de navire.Ils auront trois enfants dont Jean-Baptiste qui est celui sur lequel nous avons le moins de renseignements.Devenu orphelin de mère très tôt avec sa soeur Marie-Madeleine, ils iront vivre à Terrebonne où se trouvent déjà des représentants de la famille de sa mère.

Ne trouvant pas son mariage ni son décès dans cette région, il est possible selon Michel Dumais qu’il ait fait la traite des fourrures dans l’Ouest canadien. Pourrait-il être l’ancêtre de Dumais métis?Il se marie à nouveau en 1755 avec Catherine Michaud et laissent une nombreuse descendancePierre-Bénoni 1756-1759, Suzanne 1758-1829, Jean-Baptiste 1760-1760, Vincent 1761-1811, Catherine 1763-??, Joseph-François 1764-1831, Louis-Charles 1767-1835, Judith 1769-1816, Marie-Louise 1772-1866, Pierre 1774-1864 et Thècle 1778-1865